Luc 17, 20-25

« Le Règne de Dieu ne vient pas comme un fait observable », dit Jésus aux pharisiens qui lui demandent : « Quand vient-il ? » « Le Règne de Dieu est parmi vous. » Mais ils ne le voient pas ! Car pour ceux du dehors tout devient énigme, ils regardent sans voir, ils entendent sans comprendre ! (cf Es 6, 9-10)
A ses disciples, il explique qu’ « ils désireront voir un seul des jours du Fils de L’homme et ils ne le verront pas ». Car le Royaume n’est pas accompli : le Fils de l’homme doit d’abord souffrir beaucoup et être rejeté par cette génération. »
« Je sais et je comprends par expérience que le Royaume de Dieu est au-dedans de nous » dira Thérèse de l’Enfant-Jésus. L’Eglise unie au Christ est chargée de l’accomplir par lui, avec lui et en lui, jusqu’à ce qu’il paraisse dans la plénitude de sa gloire où Dieu sera tout en tous. (cf 1 Co 15, 28) : « Comme l’éclair brillant d’un bout à l’autre des extrémités de la terre ainsi sera le Fils de l’homme dans son jour. »

Dans le présent de cette venue, « notre vie est cachée en Dieu avec le Christ. » L’apôtre Paul communie aux souffrances du Christ « achevant dans sa chair ce qui manque à la passion du Christ pour son Corps qui est l’Eglise ». Et Pierre nous exhorte : « Le Seigneur ne retarde pas l’accomplissement de ce qu’il a promis… il use de patience envers nous, voulant que personne ne périsse … Quels ne devez-vous pas être par une sainte conduite et par des prières, attendant et hâtant l’avènement du Jour de Dieu. » (2 P 3, 9, 11)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.