Luc 18, 9-14

La prière du corps 

Lc18,9-14Le langage corporel des deux hommes est éloquent. L’un prie debout en lui-même (v11). C’est un mur de certitude et de bonne conscience. Clôt sur lui-même, sa prière est-elle en relation avec quelqu’un ?

L’autre, dans sa crainte, n’osant ni s’approcher ni lever les yeux au ciel, est pourtant bien en relation avec quelqu’un (v13). Son corps exprime le repentir.

Qu’est-ce que mon corps exprime durant la prière ? Est-ce que j’autorise mon corps à prier ? Comment mon corps peut-il m’ouvrir à la prière, être un allié dans mon chemin spirituel ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.