Marc 12,28b-34

idees.cate.comLe scribe a bien compris le cœur de la loi que Jésus vient de donner : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu … tu aimeras ton prochain » (v 30 – 31).

L’amour de Dieu et celui du prochain sont inséparables. Prétendre aimer Dieu sans aimer le prochain est une pure illusion. Le commandement de Jésus est clair : « Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 13, 24).

Et Jean l’évangéliste, dans sa première épître, reprend la parole du maître : « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu » (1 Jn 4,7).

Plus nous avançons dans la profondeur de l’amour divin, plus nous faisons l’expérience que nous ne le connaissons pas vraiment, que nous devons recommencer de nouveau, chaque jour, à chaque instant.

L’amour du prochain, bien qu’il soit la preuve authentique de mon amour pour Dieu, n’est pas moins, souvent, qu’un chemin de croix quotidien. C’est là la kénose du Christ que je suis appelée à vivre, car « le serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni l’envoyé plus grand que celui qui l’a envoyé » (Jn 13,16)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.