Luc 2, 22-35

« Pour le présenter »

Présentation au temple Giotto

Syméon, qui attend la Consolation d’Israël, vient au temple poussé par l’Esprit. Et voici qu’un jeune couple arrive pour présenter au Seigneur leur fils premier-né, au jour fixé par la loi. Dans ce parfait accomplissement des rites, Marie et Joseph sont divinement éclairés par celui qui vient à leur rencontre en bénissant Dieu: « Mes yeux ont vu ton salut, lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple. » De Bethléem à Jérusalem, voici le père et la mère de Jésus, à nouveau étonnés, de ce que l’on dit de lui.

Mais Syméon, qui a pris l’enfant dans ses bras, prophétise une mystérieuse parole : « Vois, ton fils qui est là, sera un signe de division…et toi-même, ton cœur sera transpercé d’une épée. » Un jour, la mise en croix et la résurrection de celui qui  n’est  pas venu abolir mais accomplir la loi, sera pour tous, pour chacun de nous, l’heure de vérité.      «  Nous le verrons tel qu’il est. », nous découvrant devant lui tels que nous sommes.

En ce temps de Noël, Jésus, Lumière des nations, descend en nos cœurs « sa vivante parole, énergique, plus coupante qu’une épée à deux tranchants pénètre au plus profond de l’âme…elle juge des intentions et des pensées du cœur. » Hb 412 Elle purifie, illumine et transforme à son image. Il est bon  de nous présenter, de nous exposer à la lumière, au rayonnement de l’Être infini :

« L’attitude qui nous met pleinement dans la vérité, c’est bien celle de la Présentation, par où nous nous exposons humblement au rayonnement de l’Être infini, avec l’ardent désir qu’il nous pénètre et nous transforme en Soi. » (Theillard de Chardin « Être plus)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.