Luc 2, 22-40

   Lumière pour tous les peuples

Fresque de Fra Angelico, vers 1440

Les aspirations de l’humanité ne convergent-elles pas secrètement vers un indéracinable désir de voir surgir une humanité nouvelle dans un monde nouveau. Dieu ne déçoit pas Syméon, ce juste qui rend toute gloire à Dieu en attendant de lui le Messie, « Menahen ! » « Consolation d’Israël !»! Et voici, la promesse prend chair : « Il vint…les parents entraient avec l’enfant Jésus». Entraient où ? Dans le Temple où se produit la rencontre. Syméon témoin de la première Alliance s’émerveille devant ce jeune couple présentant à Dieu son premier- né. Ses yeux éblouis contemplent l’avènement de l’Alliance Nouvelle en ce nouveau-né, le Désiré  des peuples.

Les générations se saluent en ce haut-lieu qui abrite l’arche d’Alliance. Exultant de joie, le prophète « prend l’enfant dans ses bras » « En ces jours qui sont les derniers, Dieu nous a parlé par un Fils… » Hb 1, 2 « Lumière des nations », « Salut préparé pour tous les peuples » dans un exode, dans un enfantement, dans un cœur traversé d’un glaive car « Ils verront celui qu’ils ont transpercé » .Jn 19, 37

Actuelle, la Parole qui demeure. En la personne de l’évêque de Rome, l’Eglise élève fortement la voix. A la vue des victimes du glaive et de la faim, elle proclame : « La Jérusalem nouvelle est une cité dont les portes sont toujours ouvertes, afin de laisser entrer les gens de toutes nations, qui l’admirent et la comblent de richesses.» (Message du 01-01-2018.)

Dieu est à l’œuvre pour que nous  soyons dès aujourd’hui, les pierres vivantes d’une humanité nouvelle travaillée au souffle de l’Esprit.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.