Luc 24, 46-53

« Joie dans l’Absence »

luc24_46-53Dans ce récit d’évangile, il y a beaucoup de similitude entre le chemin des disciples d’Emmaüs et ceux des autres disciples. Sans doute saint Luc veut-il nous parler du chemin spirituel, de notre quête de Dieu : de ce passage de la tristesse de l’absence à la joie de l’expérience de la présence intérieure.

  • Tout d’abord, Jésus (le mort qui est ressuscité) se fait connaître lui-même et vient vers les disciples.  Il les rejoint dans leurs propres morts pour les mener vers la vie nouvelle en lui.
  • Il est question, ensuite, de l’accueil de la passion résurrection du Christ, et de lire les Écritures selon ce prisme-là.
  • Aux deux cœurs tous brûlants d’amour, répond ici la puissance venue d’en-haut. C’est-à-dire la travail de l’Esprit Saint en eux.
  • Comme Jésus avait disparu à leurs yeux, à la fraction du pain ; ici, il se sépare et est emporté au ciel. Il devient inaccessible et invisible.
  • Malgré la disparition de leur ami, la joie les fait courir jusqu’à Jérusalem et annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection. Enfin, ils ont compris, ils savent, ils ont fait l’expérience de cette proximité du Christ, ils croient que Jésus est là au milieu d’eux, pour toujours.
  • Jésus fait place, par eux (et par nous), à l’annonce en tous lieux et en tous temps.

Là se situe le mystère de l’Ascension que nous fêtons aujourd’hui, absence habitée par l’Esprit Saint qui donne force et joie aux disciples pour poursuivre la mission de leur Maître et Seigneur.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.