Luc 6, 43-49

lc-643-49

Au fondement

 
Reconnaître l’arbre à ses fruits (v43-44) nous invite au discernement. « C’est du trop-plein du cœur que parle la bouche » (v45). C’est un indice supplémentaire pour, en ce mois de rentrée, faire le point.

D’où je parle ? Comment j’écoute (v48) ? Quelle parole m’habite en  profondeur et me donne d’agir (v47) ? Quel est le fondement de ma vie, de mon être ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.