Luc 6,36-38

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » (v 36)
Ce qui suit dans ces commandements de Jésus sont les fruits d’un cœur miséricordieux : un cœur qui ne juge pas est capable de pardon donc de don sans mesure. Miséricorde du latin « Misereo » « avoir pitié » et « cor » « cœur » ce qui veut dire « sentiment par lequel la misère d’autrui touche notre cœur » et aussi « une générosité entraînant le pardon« .  Miséricorde et pardon sont très liés puisque « pardonner c’est l’acte libre et miséricordieux par lequel Dieu donne à l’homme l’accès à sa grâce ». Définir le pardon « c’est tenir une offense, une faute pour nulle et renoncer à en tirer vengeance ». La miséricorde est l’être même de Dieu, et un de ses fruits excellents c’est le pardon qui est une source de liberté et de fécondité extraordinaire. J’ai trouvé cette expression magnifique d’un philosophe : « Pardonner aide à vivre mieux, à se libérer de l’étau de la haine, du poison émotionnel du ressentiment aux effets toxiques ».
Notre Seigneur est un vrai Maître de liberté, un pédagogue et un psychologue aussi. C’est Lui qui nous apprend à devenir libre de nous-même, du péché qui divise et empoisonne … Le chemin c’est le pardon, fruit de la miséricorde. Il s’agit de recevoir le pardon de Dieu, de se pardonner en acceptant son pardon, alors nous pourrons pardonner à notre tour, et le laisser forger en nous, jour après jour, un cœur doux et miséricordieux.
Je conclue avec Saint Augustin, dans son commentaire sur la femme adultère: « Ils sont restés à deux, la misère et la miséricorde ».

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.