Luc 6,36-38

La vie avec les autres ne nous est pas aisée, elle est remplie d’obstacles dont en grande partie cette tendance à juger et condamner l’autre avec notre regard.

Jésus invite à un travail sur soi, un travail intérieur. Ce modelage de notre pâte humaine parfois si résistante, pleine de refus de changer ne portera du fruit qu’en regardant le Père. Dieu est celui qui peut juger et condamner car il sait le faire avec une infinie miséricorde, avec une mesure tassée débordante… une mesure qui oublie de compter, de mesurer au centimètre. Dieu nous appelle à cela : remettre et donner en empruntant sa mesure. « Moi, non plus je ne te condamne pas » dira Jésus à une pécheresse. Faisons nôtre ses paroles, son regard.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.