Luc 6,43-49

« Si nous devons prendre au sérieux les bâtiments où nous passons nos courtes années dans ce monde, nous devons être encore plus sérieux quant à l’endroit où nous allons passer l’éternité ».
Je partage avec vous cette belle parole tirée d’un commentaire sur ce passage de l’évangile. Construire sur le roc ou sur le sable, c’est le cheminement d’une vie passée sur cette « terre d’exil » comme la nommait sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Mais c’est un chemin qui engage notre éternité dès ici-bas. Or, bâtir solidement, c’est donner de soi-même, et donner c’est accepter de mourir chaque jour à ce qui est sable pour faire vivre ce qui est roc. Perdre pour gagner, risquer pour aboutir. La Parole de Jésus, écoutée humblement dans la vérité et le désir de sainteté, fait de nous des aventuriers infatigables de l’Amour.
Que de personnes, qui, enivrées par les soucis, les projets et les délices de cette vie passagère, oublient de s’arrêter un moment … pour penser, recommencer, renaître de l’Esprit … avant que ça ne soit trop tard… avant que le bâtiment fissuré ne se détruise,  sans espoir de retour…

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.