Luc 2,22-35.

Voici le temps de la rencontre.

Présentation au temple Giotto

Luc aime placer l’extraordinaire dans le temps de l’accomplissement de la loi de Moïse Il le précise par trois fois : «  au temps prescrit par la loi…. selon ce qui est écrit dans la loi… ils venaient offrir le sacrifice prescrit par la loi… » .Les parents de Jésus vinrent au Temple par fidélité aux usages des Anciens et selon les Écritures.

Syméon vint au Temple lui aussi poussé par l’Esprit . On lui a promis qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur !
Mais quel forme prendra-t-il ce Oint du Seigneur ? Comment le reconnaîtra-t-il ?

Toute l’attente d’Israël se concentre sur la venue d’un sauveur, un roi puissant. Mais Dieu prend le chemin des petits pour se faire proche de chacun de nous.

Syméon reçoit l’enfant dans ses bras et bénit Dieu comme il bénira ses parents mais il n’y aura pas de bénédiction spéciale pour l’enfant qu’il tient dans ses bras.

Quel contraste aussi entre la paix la sérénité, la lumière qui jaillit du Chant de Syméon et la gravité de la prophétie faite à Marie. «  et toi , ton âme sera traversée par un glaive… »

Le père et la mère s’étonnent de ce qui est dit de lui, comme les bergers ont été étonnés devant un nouveau-né couché dans une mangeoire , lui le Sauveur du monde annoncé par les anges.

Comme les bergers, comme le sage du Temple serons nous reconnaître le salut, le lumière des peuples dans l’inattendu de chaque jour. !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.