Marc 11, 27-33

Par quelle autorité fais-tu ce que tu fais, demandent les grands prêtres et les scribes à Jésus. La réponse à la question ne les intéresse pas vraiment, ils cherchent surtout comment faire périr Jésus. En fait, ils le craignent parce que tout le peuple est ravi de son enseignement (Mc 11,18).
L’arrogance et la lâcheté de ces hommes ne dénoncent-elles pas une peur de perdre leur prétendu pouvoir, leur statut, la soumission du peuple ?
Ils pensaient coincer Jésus et les voilà pris à leur propre piège. Ils sont tombés dans le trou qu’ils ont creusé, comme le raconte si bien la fable du rat et de l’huître de la Fontaine : tel est pris qui croyait prendre.


Jésus est profondément libre, il ne se laisse pas impressionner par ces hommes de pouvoir qui l’interrogent pour le prendre au piège. La réponse qu’il donne signifie : « puisque vous n’êtes pas dans la vérité, je ne vous révélerai rien de moi … Comment pouvez-vous entendre ce que je vous dis si vous êtes dans le mensonge, et la manipulation, puisque moi qui vous parle, je suis le Chemin, la Vérité, la Vie.

La vérité ne s’acquiert pas par la connaissance mais par l’expérience. Et qu’est-ce que l’expérience de Jésus sinon la rencontre de sa Parole en vérité. Oui, celui qui fait la vérité vient à la lumière (Jean 3, 21) et la vérité le rendra libre. (Jean 8, 32).

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.