Marc 3,22-30

DÉSORDRE

Slenfeh, jardin du Carmel, © Photo CSJ, déc. 2018

Dès les premiers versets, le lecteur étouffe ! Il règne un désordre, une impression de trop-plein, qui laisse une sensation dérangeante de confusion : trop de monde, pas de possibilité de manger, l’incompréhension des proches de Jésus le traitant de fou, l’accusation de possession de la part des scribes, la parabole de la maison pillée… le mal rôde, les esprits malins attaquent, et tout se mêle et s’emmêle.

Mais Dieu démêle, coupe et sépare. Jésus nous donne son arme absolue : l’Esprit de Vérité. Il est notre seul Défenseur et Consolateur auprès du Père.

Donné abondamment à notre baptême, faisons-lui la place, mettons-nous à son écoute, faisons de lui notre unique compagnon de route, remettons-lui notre boussole intérieure, …et Lui nous guidera sur le chemin de la vie.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.