Marc 5,1-20

Résurrection

tombeau
© C.S.J.

« Un homme sortant des tombeaux vint à sa rencontre. » Mc 5,2

La mort vient au devant de la Vie et la supplie de la laisser en paix.

«  Surtout, ne me dérange pas. Laisse-moi accomplir mon œuvre d’aliénation pour ligoter l’humain attiré par l’abîme de sa toute-puissance, de son pouvoir d’autodestruction. Toi, le Vivant, laisse la mort enterrer ses morts, laisse-moi enchaîner l’humain dans le carcan de la peur, avec la camisole de l’angoisse. Surtout Jésus, Fils du très Haut ne me tourmente pas. »

La Vie interroge : « Quitte l’humain. Sors de cet homme. Dis-moi seulement qui es-tu ? Ainsi tu n’es pas Un mais Légion, tellement multiplié en fragments épars, dispersés à tous vents, agité telle une boussole sans orient.

Je suis venu pour la Vie et la Vie surabondante, fleuve de Paix. Je suis venu restaurer, sauver, créer l’humain pour Dieu, l’établir dans la Vérité qui rend libre. »

« Ils le virent, auprès de Jésus, assis, vêtu, dans son bon sens. »

Et les humains de dire à la Vie : « Surtout ne nous tourmente plus. Laisse nous vivre avec nos démons. Cette liberté-là nous fait tellement peur. Si nous devenions vivants à notre tour… »

L’humain réconcilié, lui, supplie Jésus d’être auprès de Lui. Jésus l’invite alors à donner la vie à son tour en le restaurant dans sa relation à l’autre. « Rapporte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. » Rendu à la Parole, cet homme advient à ce qu’il est : devenir humain.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.