Marc 9, 41-50

« Le petit verre d’eau fraîche »

marc9_41-50
Table au Carmel de Mechref, © CSJ-février 2015

« Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense » (v.41)

En cette octave de la Pentecôte, que de résonance et de symboles, ce petit verre d’eau donné aux disciples du Christ, contient … 
C’est Jésus, fatigué par la route, qui avait demandé à boire à la Samaritaine, au puits de Sykar (Jn 4). La soif était inversée, le donnant et l’accueillant aussi. Celui qui aurait dû désaltérer par les Sources d’eau vive jaillies de son sein (Jn 7,37-38), était celui qui demandait à boire. Ainsi, la Samaritaine découvrait le désirant qui, lui-même, lui révélait sa soif. 
De même, ici, les disciples ne sont pas appelés à donner mais à recevoir le verre d’eau, à solliciter chez l’autre le don, à se situer en pauvres et non en conquérants. 
Les disciples sont appelés à devenir des assoiffés, des désirants, en état d’accueil et de réceptacle. 
C’est le chemin même de la vie dans l’Esprit, devenir les quémandeurs, les implorants, les pauvres qui savent qu’ils ont tout à recevoir de Dieu qui est Vie et donne la vie, qui est Lumière et donne la lumière, qui est source vivifiante.

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.