Matthieu 10, 16-23

l'imitation de Jésus ChristLa persécution du disciple, ce n’est pas nouveau dans les discours et les enseignements de Jésus, lui-même est un exemple pour nous : il a été rejeté, persécuté, poursuivi dans ses moindres gestes et paroles, surveillé, piégé, haï, livré, mis à mort mais ressuscité ! Le sort du disciple est celui de son maître.

Jésus n’est pas quelqu’un qui aime nous faire souffrir, certainement non. La persécution n’est pas seulement celle que subit nos frères et sœurs chrétiens en Syrie, Irak, et d’autres pays. Il s’agit d’une grande exigence dans la vie du croyant, celle de se donner jusqu’au bout, de ne pas se laisser engloutir par l’esprit du monde et du mal dans tout ce qu’il renferme de perversité et de mensonge, d’injustice et de violence, d’athéisme et de perte des valeurs chrétiennes, même a l’intérieur de l’église. Il s’agit d’une telle vigilance et d’endurance pour témoigner de Celui qui nous a tant aimés.

C’est le combat de la foi qui est de taille, et qui figure dans la Règle primitive de l’Ordre du Carmel, qu’on retrouve dans la lettre de Saint Paul aux éphésiens : « rendez-vous puissants dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’armure de Dieu pour pouvoir résister aux manœuvres du diable … Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse et pour chaussure le Zèle à propager l’Evangile de la paix … » (Ep 6, 10-20).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.