Matthieu 10,7-13

Rarement dans l’Evangile ou les Actes des Apôtres nous avons autant de précisions sur la vie et les œuvres d’un apôtre ou disciple du Seigneur.
Joseph, surnommé Barnabé est vraiment quelqu’un d’exceptionnel au regard de St Luc, l’auteur des Actes des Apôtres.
Il couronne la péricope sur la première communauté chrétienne par le geste généreux de Barnabé qui vend un champs pour partager l’argent avec ceux qui sont dans le besoin.
L’Eglise de Jérusalem tient en grande estime cet homme ( fils d’encouragement) puisqu’elle lui confie la mission d’organiser l’Eglise naissante d’Antioche de Syrie d’où les premiers disciples prendront  le nom de  «chrétiens. ».
Cette église était  bouillonnante de vie et la main du Seigneur travaillait avec elle, au point qu’une foule considérable adhéra à la foi.
Mais Barnabé sera, surtout, celui qui voit , d’un regard «  pénétrant » la moisson de cette Eglise à ses débuts et qui ne cherche pour ainsi dire qu’à pousser les murs pour partager leur foi.
Barnabé vit la grâce de Dieu à l’oeuvre et Il partit chercher Saul à Tarse. Certes Saul de persécuteur qu’il était, avait été interpellé par le Seigneur sur le chemin de Damas. Mais les disciples avaient encore peur de lui !

Comment Barnabé , cet homme rempli d’Esprit Saint et de foi, a t il pu «  voir »  en Saul , celui qui deviendra «  le grand Paul » , l’homme de la situation pour encourager les fidèles de cette Eglise d’Antioche et pour faire craquer les frontières afin que la grâce de Dieu parcourt le monde païen ?
Barnabé : l’homme du réconfort , pourrait être aussi appelé l’homme au regard «  pénétrant ». Celui qui sait voir et écouter le grand vent de l’Esprit.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.