Matthieu 12, 14-21

FORCES CONTRAIRES CONTRE FORCE TRANQUILLE
Jésus fait scandale, Jésus déjoue les controverses autour du jour du sabbat (les disciples ont arraché des épis de blé, ce jour sacré, et lui-même a guéri un homme à la main sèche). Il le répète par ses paroles et son agir : être plus grand que le Temple, prôner la miséricorde plus que le sacrifice, faire le bien sans mesure. En faisant « plus » et « hors », Jésus dépasse les frontières et surpasse tout ce qui a été fait. Cela bouscule, contrarie et déplaît.

Plage de Pléneuf-Val-André © CSJ 11 juillet 2020.
Les pharisiens veulent tuer Jésus, tandis que lui continue de guérir tous ceux qui le suivent. Rien ne semble arrêter sa force de vie.
Jésus agit en prophète renversant les fausses convenances et les injustices, comme Isaïe l’annonçait pour le serviteur choisi et aimé de Dieu. On le reconnaîtra à sa discrétion, son humilité, sa force tranquille, sa douceur, son silence, sa persévérance, son universalité… hors des sentiers battus.
Jésus a ouvert un nouveau chemin, un chemin d’espérance et de fragilité, celui que les chercheurs de Dieu, les hommes de bonne volonté et tous les pauvres continuent d’emprunter lorsqu’ils se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, pas à pas, pierre par pierre, celui où chaque petite goutte compte.

Un commentaire

  1. Le « plus » et le « hors de » ex sistere, exister, n’ est-ce pas ce qui définit l’homme spirituel, achevé. Absolu , absolutus, en latin, veut dire détaché, délié, séparé, retenu par rien*, mais aussi « achevé » au sens de ce qui est « parfait ». Matisse disait : « cette œuvre est parfaite c’ est en cela qu’elle n’ est pas de moi »
    *« Tu quittera ton pays, ta parenté, la maison de ton père »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.