Matthieu 13, 1 – 9

« Qui a des oreilles entende »

Jésus « sort de la maison » (V.1), entendons « la maison du Père » bien sûr. (Jn 1).
Il « s’assoit » (V.1) en Maître « au bord de la mer », celle des tumultes de nos vies d’hommes et de femmes.
Il les domine et les apaise, « assis »toujours, dans la barque de nos traversées.
En retournement, en « passage » du rivage à la mer, Jésus instaure un « face à face » avec de potentiels disciples :
« Toute la foule se tenait sur le rivage »
Une juste distance pour que porte sa voix, mais aussi pour que porte son fruit notre liberté.
A elle Il s’adresse en Parabole, cet art de conter que n’entendent que « ceux qui ont des oreilles pour entendre ».Israël n’est-il pas le « peuple qui écoute », celui dont le plus grand commandement se récite au long du jour, s’écrit sur le linteau des portes, est gravé au fond du cœur :

« Shema Israël … ; Ecoute Israël… » (Dt 6,4)

« En ce jour, Jésus sort de la maison… »
« Voici le semeur sort pour semer. Il sème… »
« Qui a des oreilles entende »

Il doit bien y avoir un rapport entre les oreilles et la fécondité des grains ! Ecouter et obéir est tout un et un Seul a été obéissant jusqu’au don total de sa vie, seul « Grain tombé en terre, mort en portant le Fruit de Vie » (Jn 12,24).
« Le Serviteur Germe », annoncé par Zacharie (Za 3,8 ; 6,12), a ensemencé d’Amour divin notre humanité blessée en même temps qu’assoiffée : routes stériles, oiseaux voraces, rocailles et soleil brûlant, étouffantes épines, mais aussi belle terre (V.4 – 6). Pas plus que pour le bon grain et l’ivraie, le semeur ne se soucie de trier, de mettre de l’ordre, de calculer pour un meilleur rendement. Le Don de Dieu est total, inconditionnel et sans repentance. Il fait confiance à l’humain qu’il invite au combat dans la force de Son propre Esprit, pour que lève de « la part belle de sa terre » cent, soixante ou trente, à la mesure de son Ecoute existentielle de la Parole du Père.

Creuse Seigneur, creuse l’oreille de l’humain, celle de tes disciples. Qu’ils portent pour le monde un fruit de Justice et de Paix. Qu’avec toi notre Eglise soit « en sortie, en partance » comme nous le dit notre pape François. Dans la Parole de Dieu apparaît constamment ce dynamisme de « la sortie » que Dieu veut provoquer chez les croyants. »
(« La Joie de l’Evangile »)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.