Éveil à la foi, ©CSJ Mechref décembre 2017

Matthieu 20, 20-28

« Délices »

« Ordonne… ». « Pouvez-vous ? répond Jésus. « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger…il ne m’appartient pas de l’accorder». Jésus est au service du Père. Ce n’est pas son affaire.
…et dans peu de temps, deux bandits, siégeront sur une croix, à sa droite et à sa gauche. Ne sont-ils pas « ces petits dont le Père ne veut que pas un seul ne soit perdu ? » ; «…ces petits, dont les anges voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux, » ? Ils ont des places réservées*

Éveil à la foi, ©CSJ Mechref décembre 2017
Éveil à la foi, ©CSJ Mechref décembre 2017

Parole qui nous déplace dans la tendresse du Père pour les petits, réfugiés d’aujourd’hui, expulsés, tués…et, plus simplement, dans l’ordinaire du quotidien les laissés pour compte de notre entourage.
Sortant de Jéricho, Jésus guérit deux aveugles, Les fils de Zébédée à notre image ?
Jésus sait où s’asseoir : « Je suis à la place de celui qui sert, »* Lc 22,27
Une part de délices nous est offerte (Ps 15). La meilleure place, la sienne, qu’il nous enjoint de prendre? La prendrons-nous dans une confusion émerveillée ? « Heureux êtes-vous » Jn 13,17.

* 18,10 TOB note u : les petits sont dignes des plus grands égards puisque les anges qui veillent sur eux sont les plus élevés dans la hiérarchie céleste : il leur est permis de se tenir en présence de Dieu, ce qui n’est pas permis aux autres,

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.