Matthieu 14, 22-36

matthieu14_22-36Jésus vient de nourrir les foules et il prie seul sur la montagne : moment d’intimité où totalement tourné vers son Père il reçoit de lui le pouvoir de marcher sur les flots tumultueux de la vie. A d’autres moments, Jésus passe au milieu d’eux, et va son chemin (Lc 4, 30), à travers l’adversité et la violence parce que son regard est tout orienté vers son Père.
« Ayez confiance, c’est moi, soyez sans crainte » dit Jésus aux disciples effrayés par la violence de la mer et par sa Présence mystérieuse. Alors Pierre, toute sa confiance orientée vers Jésus, sort de la barque harcelée par les vagues. Et de la même manière que le peuple hébreu confiant en la Parole de Dieu traversa les eaux de la mort écartées par la main de Moïse, Pierre reçoit le pouvoir de marcher sur la mer de l’existence agitée par les forces de la mort.
Osons, nous aussi, nous abandonner totalement à Jésus, notre Vie. Alors, nous pourrons expérimenter dans notre existence ballotée par les vents contraires et harcelée par les forces du mal, cette parole que Dieu adressait à son peuple : Ne crains pas car je t’ai appelé par ton nom : tu es à moi. Si tu traverses les eaux, je serai avec toi, et les rivières, elles ne te submergeront pas. (Is 43, 2)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.