Matthieu 17, 14-20

LA FOI INDÉFECTIBLE
La situation est urgente, un enfant est en danger de mort, attaqué de l’intérieur par un mauvais esprit qui met son corps en danger en le faisant tomber dans le feu ou dans l’eau.
Toute sa personne est à sauver.

Et pour Jésus, seule la foi des disciples pourrait le guérir. La foi, cette force surhumaine à déplacer les montagnes.

Abbaye de Beauport, Paimpol, ©CSJ juillet 2020.
Ce peu de foi qu’il leur reproche de ne pas avoir, est comme une graine de moutarde. La graine est petite, mais si elle pousse elle devient comme la plus grande des plantes potagères… et devient un arbre (Cf. Mt 13,31-32).
La foi, à l’image de cette graine, c’est la logique multiplicatrice du Royaume de Dieu en nous, cette puissance de l’Esprit de Dieu dispensateur de tous les dons, à l’œuvre dans toute la vie de Jésus, comme il en donne la preuve en chassant le démon et guérissant cet enfant épileptique. C’est ce qu’il explique à ses disciples. Il faut maintenant que les disciples y adhèrent et que nous adhérions nous-mêmes à cette force d’Amour qui soulève le monde, qui est capable de ce qui est impossible à vue humaine mais qui est possible à Dieu et donc pareillement à Dieu agissant en l’homme.
La vie de saint Dominique – que nous fêtons aujourd’hui – et ses prouesses missionnaires et évangélisatrices en sont les signes.
Croyons-nous cela ? En la présence indéfectible de Dieu miraculeux dans l’aujourd’hui de nos vies ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.