Matthieu 18, 21-35

Pierre s’interroge : Y a-t-il une limite au pardon ? Et Jésus raconte une parabole dans laquelle une même situation se répète avec des personnages différents : d’un côté la maitre et son serviteur (v23-27) ; de l’autre ce même serviteur et son compagnon (v28-30) ; La différence vient du cœur fendu par la pitié d’un côté (v 27) ; fermé à toute pitié de l’autre (v30).
Le serviteur n’a pas compris, accueillit, reçu le don que le maitre lui a fait. Comme le jeune homme riche (Mc 10,21-22), il n’a pas compris combien il était aimé.
« C’est ainsi que vous traitera mon Père Céleste, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur » (v35). Qui y-a-t-il au fond de mon cœur ?
« Que le Christ habite en vos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour » (Ep 3,17 voir aussi Ep 4, 17-32).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.