Matthieu 21, 33-43.45-46

Jésus désire que chacun, scribes, pharisiens comme tout le peuple, soit touché. Mais qu’il est difficile de s’entendre dire une vérité, qu’il peut être long le chemin du retournement, mais c’est un chemin.

Le texte est rempli d’Espérance, car sa parabole invite au retournement. Les scribes et les pharisiens l’ont bien compris, mais ils ne sont pas prêts à se laisser toucher et transformer… Jésus offre par cette parabole un récit de sa Passion-Résurrection, qui devrait conduire sur un chemin de conversion.

Jésus essaye de faire comprendre que les fruits de la vigne sont les fruits de la foi, de l’engagement de chacun à vivre de la foi en Dieu. Les rendre au propriétaire, c’est ne pas être maître de sa vie, et reconnaître qu’un Autre m’accompagne et me donne de vivre de sa force, de sa miséricorde, de sa tendresse en ma route de tous les jours.

Une invitation à laisser ce chemin de vie se faire en nous au fil des jours pour saisir encore plus de cette Présence en nous de ce Dieu d’Amour.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.