Matthieu 26, 14-25

Jésus va vers sa passion … l’heure est venue … au cours de son dernier repas d’adieu avec ses disciples, au cours de la cène où l’agneau est déjà immolé, donné en nourriture pour la vie éternelle, un évènement tragique se déroule … plus tragique que la mort même de Jésus … celui de la trahison de l’un des douze, de ses amis proches.

Et l’on se borne à se demander, mais pourquoi Judas a agi de la sorte ? Comment a-t-il osé trahir son maître ? … Chacun peut donner sa réponse … Je crois que Judas a été profondément déçu de Jésus, il n’est pas le Messie qu’il attendait, le Messie triomphal et guerrier … Sa vie, ses actes et ses paroles sont déconcertantes, pour lui l’homme académique selon son nom « Iscariot » … Certes cela n’excuse pas la gravite de son péché …

Cependant, le drame de Judas qui commence par sa trahison, pire encore, se termine par son suicide … Il ne s’est pas laissé toucher par la miséricorde infinie de Jésus qui dépasse tout, ce fut la grâce de Pierre… Au lieu du pain de la vie, il a reçu un pain de mort et de condamnation « dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas… il se hâta de sortir. Il faisait nuit » (Jn 13, 27.30)

Judas existe encore aujourd’hui, en nous et autour de nous … Quelles images de Jésus je porte en moi? Ai-je confiance en sa miséricorde absolument sans limites ?

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.