Matthieu 4,18-22

Une Parole qui met en marche,
Une Parole qui fait alliance.

Appel des disciples

La Parole fut adressée à Simon, André, Jacques et Jean: « venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes » (v. 19). Ils quittent tout. Ils la suivirent.
Quelle pourrait-elle être cette Parole?
La Parole fondée auparavant sur un ouï-dire, se fait écouter. Elle fait entrer les frères, chacun à partir de son réel, dans le présent de la rencontre. Elle rejoint leur désir. Elle trouve en eux « un pays », une terre pour demeurer.
Ils lui donnent toute la place. Ils se donnent. Ils se laissent transformés par elle. A travers elle, ils adviennent à leur humanité, ils entrent dans l’épaisseur du réel, dans un chemin de dépouillement radical, dans une transformation créatrice :

Les pêcheurs de poissons deviennent des pêcheurs d’hommes, des disciples.
Les filets ne serviront plus pour capter ou enfermer mais pour libérer et rassembler tous les enfants de Dieu dispersés.
La barque sera un moyen de déplacement continuel et d’enseignement.
En trouvant cette Parole, les disciples n’ont plus rien à perdre. En trouvant le « TOUT », ils quittent tout. Ils se mettent en chemin à la suite du maître.

La rupture se fait Alliance.
L’arrêt ouvre un passage.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *