« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19, 37). Voilà le lieu où nous sommes invités à nous tenir en ce vendredi Saint. Regarder la Croix…. Comment ne pas y voir, comme en surimpression, tant de visages meurtris, innocents ? Violences gratuites et mort ont tant frappé ces dernières années, ces derniers mois : « Fils des hommes, jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, l’amour du néant et la course au mensonge ? » (Ps 4, 3). Il semble que Dieu s’abaisse devant tout homme pour lui poser cette question. La liturgie des Rameaux nous a donné de réentendre de la bouche du Prophète : « Voici que ton Roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse » (Mt 21, 5). Mesurons-nous à quel point Dieu se fait humble pour nous rejoindre, dans le respect de notre liberté pouvant aller jusqu’à l’insulte à sa gloire ? « Sa gloire » ? Tout homme, chacun, chacune, Daou, Melike, Evan, Jan, Mélania, Alexandra, Cécilia, Enes, Jose-Luis, Edith, Médéric, Nour, Imad, Maryssia, Meilvyn, Asmae, Mohamed, Nicolas, Felipe … « Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul » (Jn 18, 9). Croire.

Matthieu 5,17-19

« Pas un point … ne disparaîtra de la loi, que tout ne soit accompli ».
Accomplir, un mot plein de noblesse. Cela peut vouloir dire réaliser une tâche, qu’il nous revient de mener à son terme jusqu’au bout ou encore le fait de la réaliser parfaitement.
Ayant goûté le vinaigre, avant de remettre son souffle entre les mains du Père, Jésus crucifié dit :

« Ils regarderont celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19, 37). Voilà le lieu où nous sommes invités à nous tenir en ce vendredi Saint. Regarder la Croix…. Comment ne pas y voir, comme en surimpression, tant de visages meurtris, innocents ? Violences gratuites et mort ont tant frappé ces dernières années, ces derniers mois : « Fils des hommes, jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, l’amour du néant et la course au mensonge ? » (Ps 4, 3). Il semble que Dieu s’abaisse devant tout homme pour lui poser cette question. La liturgie des Rameaux nous a donné de réentendre de la bouche du Prophète : « Voici que ton Roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse » (Mt 21, 5). Mesurons-nous à quel point Dieu se fait humble pour nous rejoindre, dans le respect de notre liberté pouvant aller jusqu’à l’insulte à sa gloire ? « Sa gloire » ? Tout homme, chacun, chacune, Daou, Melike, Evan, Jan, Mélania, Alexandra, Cécilia, Enes, Jose-Luis, Edith, Médéric, Nour, Imad, Maryssia, Meilvyn, Asmae, Mohamed, Nicolas, Felipe … « Ceux que tu m’as donnés, je n’en ai pas perdu un seul » (Jn 18, 9). Croire.

« Tout est accompli » Jn 19,30
« Etape par étape il avait franchi
les cercles de la souffrance, du mépris, de l’abandon.
Il n’était plus de situation humaine qu’il n’ait partagée
et dans laquelle il ne se soit enfoncé y semant la présence de Dieu,
offerte enfin à tous les hommes.
Alors mieux qu’au dernier jour de la création
Dieu pouvait regarder le déploiement de son œuvre
et discerner en toute chose un trait du visage de son Fils.
C’est vraiment très bon. »°

En plongeant un peu dans l’Evangile nous voyons, entre autres, les acteurs de la passion du Christ accomplir l’Ecriture à divers moments, très différemment. Ainsi Pierre qui « se mit à jurer avec des imprécations : je ne connais pas cet homme » Mt 26,74 ; au jour de Pentecôte affirmera vigoureusement : « Que toute la maison d’Israël le sache avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous, vous aviez crucifié. » Ac 2,36

Chacun de nous accomplit l’Ecriture :
« Pas un point … ne disparaîtra de la loi, que tout ne soit arrivé »,
L’accomplissement s’offre à ma liberté :
quelle réponse vais-je donner dans les instants de l’Aujourd’hui ?
« Toi que j’ai renié
Toi que j’ai aimé
Donne-moi le repos de ce jour » °°

° Pierre Bellégo
°° Hymne de complies

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.