Matthieu 6, 1-6.16-18

« Tu rencontreras celui que tu as cherché »

matthieu6_1-6.16-18Une telle page d’Evangile révèle l’observation très fine de Jésus à l’égard de ses contemporains, de tous les humains et particulièrement des plus « religieux ».

Là, nous sentons que « ça grince » : si nous « voulons vivre comme des justes » à qui faudrait-il nous ajuster, sur qui faudrait-il centrer notre regard ?

Trois points de repères nous sont offerts pour discerner et évaluer les mouvements qui nous habitent :

  • Sommes-nous capables de vivre et agir incognito ?
  • Notre oratoire préféré est-il bien le secret de notre chambre, porte fermée aux regards extérieurs ?
  • Notre joie est-elle déposée dans les mains du Père, dans la confiance en son regard bienveillant ?

En fin de compte, nous rencontrerons qui nous avons cherché : soit nous-mêmes, notre image, la statue que nous avons laborieusement érigée ; soit ce Père qui nous espère et nous attend dans le silence et en secret…

« Vous savez, comme il est bon que les biens que nous possédons ne nous blessent ni ne nous troublent ; il doit en être de même avec les trésors de nos âmes : qu’ils soient comme cachés à nos yeux et demeurent dans un endroit paisible ; qu’ils soient comme ignorés et inaccessibles à notre regard ; il n’y a pas en effet de pire voleur que celui qui estdela maison.

Que Dieu nous délivre de nous-mêmes ! Qu’il nous donne ce qui lui plaît et qu’il ne nous montre jamais ce qu’il nous a donné avant le moment qu’il jugera bon.

Et puisque celui qui amasse par amour amasse pour un autre, il est bon que Dieu garde ce qui a été amassé et que ce soit lui qui en jouisse. Tout n’est-il pas pour lui ? »

(Jean de la Croix,LT 22)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.