Matthieu 6, 19-23

Là où est ton trésor, là est ton cœur …
La lampe du corps, c’est l’œil.

L’œil ici a mission de « garde du corps » et de « garde du cœur ». Que laissons-nous entrer en nous, et comment regardons-nous ? Quel est notre trésor ? Où est notre cœur ?

Photos Fondation Josefa – Montage CSJ

En Jésus nous avons pour Ami un Maître du regard. Mettons-nous à son école : Jésus regarde et aime l’homme riche (Mc 10, 21), Il lève les yeux vers Zachée qui voulait le voir et il s’invite chez lui (Lc 19, 1-10), Il voit et appelle Matthieu en attente de reconnaissance (Mt 9, 9-13), Il voit aussi, avec les yeux du corps, lorsqu’il demande pressé par la foule « qui m’a touché ? » (Mc 5, 30). Jésus pose encore son regard sur Pierre en détresse après son reniement (Lc 22, 61). Il contemple la beauté du simple geste de la pauvre veuve (Mc 12, 42) et celui de la pécheresse au flacon de parfum de grand prix (Lc 7, 36-50).
Le regard de Jésus reconnaît la beauté et la bonté des cœurs dans de simples gestes, il voit la main tendue des assoiffés de vie … Son regard relève et fait vivre, et c’est là, qu’est son trésor.

Ainsi, ce qui entre en moi par un œil juge, avide, inquisiteur sera pour mon cœur et pour mon corps source d’angoisse, d’orgueil, de trouble et mon être sera dans les ténèbres. Mais, ce qui entre en moi par un regard de miséricorde, de compassion, d’amour, d’émerveillement sera un trésor dans mon cœur et une lumière pour ma vie. Avec Jésus, notre Maître, façonnons-nous un regard d’Evangile, car on ne voit bien qu’avec le cœur.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.