Matthieu 8,5-11

“Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux” (v11)
La foi de ce centurion païen en la personne de Jésus l’a fait entrer dans le mystère du salut, aux yeux de tous les juifs, croyant accaparer le Messie pour eux, eux qui n’ont pas su reconnaître en Jésus le Sauveur attendu par le peuple saint, alors que ce païen a reconnu l’autorité de la parole de cet homme hors commun. Sa parole de foi, louée par le Seigneur, est entrée dans la messe latine, prononcée avant la communion : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole, et je serai guéri ».
Au début de cet Avent l’Eglise nous invite à voir en Jésus Celui qui est venu pour tous, sans exception. L’incarnation touche toutes les populations, et l’Eglise est porteuse de cette Bonne Nouvelle de Salut. Que de peuples, même chrétiens, sont dans l’indifférence et l’ignorance de ce grand événement de Noel. Que dois-je faire personnellement, communautairement pour que cet Amour envahisse ceux qui sont proches, et ceux qui sont lointains ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.