Matthieu 9,18-26

« Tilt »
« …l’époux est avec eux ?… On met le vin nouveau dans des outres neuves, »* A ce moment-là, Jésus est rejoint et nous rejoint dans un aspect très humble de notre humanité, il est touché…

Mains du créateur
Mains du créateur

Détail…
…surpris par l’audace d’une femme « légalement » impure à cause de cette perte de vie. Dans une obéissance de foi, elle franchit l’interdit, et touche «  la frange  de son vêtement », ce signe d’attachement à la Torah, loi d’amour. « Qui a touché ses vêtements ? »** une femme ? L’Esprit ? Le Père ?
Il se retourne :
« Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée !» Il se lève, suit le notable là où il l’emmène. Il voit et met dehors ceux qui se devaient d’être là pour pleurer une morte. « Retirez-vous». Le légalisme est mis dehors.
«  Jésus entre » D’un geste de résurrection « il prend la main de l’enfant » Dans un sommeil de tout son être, à l’image du grain tombé en terre et multiplié dans l’épi, l’enfant endormie, renaît transformée. C’est une jeune fille capable de recevoir et de transmettre la vie. La femme est désaltérée d’un vin nouveau, la vie nouvelle coule à flots. Jésus met l’auditoire dans une abondance de joie. La vie jaillit. L’Epoux est là.
*9,15,17
**Mc 5,30

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.