Jean 12, 24 – 26

« Si quelqu’un me sert… »

 00a_37

Il semble au regard du quotidien, que l’humain oublie facilement qu’il ne peut être serviteur à partir de lui-même, parce qu’il le veut, le désire. Un serviteur ne peut que répondre à l’appel, au désir de son maître.

Servir le Christ nous conduit à le suivre sur un chemin qui ne pourra pas faire l’économie de la croix. Etre disciple du Christ, c’est courir l’épreuve qui nous est proposée, avec constance, les yeux fixés sur lui (He 12,1-2). Nous sommes assurés de sa présence, de son appui, de son soutien.

Servir le Christ, c’est entrer avec lui dans l’intimité qu’il partage avec le Père. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui » (Jn 14,23).

Sr Valérie Depériers, Communauté de Paris, 10 août 2015

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.