Jean 14,21-26

« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole »

La Bible est une histoire d’amour, une histoire d’Alliance entre Dieu et l’Humain, une histoire continuellement appuyée sur la garde de la Parole. La clé est de garder la Parole pour grandir en cet amour.

Tout commence avec la création où la Parole est première : Dieu s’exprime par une Parole performatrice, qui fait ce qu’elle dit. Puis l’homme, créé dans la parole, fait l’expérience douloureuse de l’apprentissage de la parole en fraternité : parler à l’autre jaloux avec Caïn et Abel, croire en la parole avec Esaü et Jacob, offrir une parole de pardon avec Joseph et ses frères. Ce mouvement relève d’un apprentissage sous le regard du Père.

Et l’Esprit n’eut de cesse d’inspirer les prophètes. Élie, le prophète brulait d’un zèle jaloux pour le Seigneur, pour écouter sa Parole, même livrée au plus discret (une brise légère). Avec lui, les prophètes comme Jérémie en étaient tellement épris : « Tu m’as séduit, Seigneur, et je me suis laissé séduire » (Jr 20,7). Gouter la Parole, gouter à l’amour de Dieu mène sur un chemin de non-retour car le cœur est pris. Ce même prophète Jérémie le dira : « Je me disais : Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son Nom ; mais c’était en mon cœur comme un feu dévorant ». Bruler d’amour pour Dieu, bruler d’amour pour sa Parole….

La Parole s’est faite chair, humanité, et aujourd’hui elle nous est personnellement adressée pour écrire notre 5e évangile, l’histoire d’amour de Dieu avec chacun d’entre nous. Comme pour ceux de l’Ancien Testament, nous avons vocation à cette Parole, à cette communion : habités par la Parole, habités de l’Esprit, nous sommes le Temple de Dieu, dans la  Communion avec Dieu et nos frères.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.