Jean 15, 18-21

   « A cause de mon Nom  »

© Dom Robert

«Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jn 3, 16) Objet d’une folie d’amour, le monde est aussi ténèbres qui s’opposent à la lumière : « Maintenant le Prince de ce monde va être jeté dehors » (Jn 12, 31)  Aux jours de la passion, dans un combat singulier, la mort a été vaincue par la mort.

Appartenir au Christ, c’est être intimement lié à lui en se «  comportant comme on le fait en lui…  Il s’est abaissé devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix » (Ph 2, 5-11)  Ce combat, tout homme, en sa conscience, doit le livrer face aux puissants de ce monde, qui oppriment, méprisent et tuent aveuglément.

Nombreux, partout sur la terre, sont ceux qui, aujourd’hui, fils de lumière, soutenus par une force d’en-haut, s’engagent pour les droits de l’homme, pour la justice et pour la paix jusqu’à subir la prison, la torture et la mort. « Le Royaume des cieux est à eux » (Mt 5, 10), nous dit  l’Evangile.

Moins visiblement mais réellement, ce combat se livre au profond de nous-mêmes où s’affrontent ténèbres et lumière, doute et foi, vengeance et pardon. Dans cette lutte quotidienne « l’Esprit intervient pour nous en des gémissements inexprimables, criant en nous : Abba ! Père ! » (Rm 8, 15,26) Combat de la prière, de l’amour détruisant le mur de la haine. Victoire du Christ en ceux qui lui appartiennent. Par eux, à cause de son nom, s’ébauche un monde nouveau où fleurissent la justice et la paix.

« Heureux les persécutés pour la justice car le Royaume des cieux est à eux» (Mt 5, 10)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.