Jean 15, 18- 21

Consentir au choix du Maître.

jn 15,18-2130303Etre vraiment disciple du Christ implique l’impossibilité d’échapper à la persécution d’une manière ou d’une autre. Le disciple ne choisit pas d’être haï du monde. C’est la conséquence d’un choix premier auquel il a consenti (jn 15,19).

Ce n’est pas le disciple, en lui-même, que le monde hait mais celui dont il est signe (Jn 15,21). La haine vient de la non-reconnaissance (Jn 15,21 et Jn 16,3), de la fermeture, du refus de faire la vérité (Jn 1,9-11 ; Jn 3,20-21 et Jn 16,8-11).

C’est un combat qui nous dépasse largement mais dans lequel nous sommes impliqués jusqu’au cou d’un côté ou de l’autre, que nous le voulions ou non. Si nous consentons au choix du Maître, il nous faudra demeurer en lui (Jn 15) tant pour tenir contre le mal que pour être un reflet de sa lumière qui terrasse les ténèbres (Jn 16,33).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.