Jean 16,29-33

Jésus en chemin vers le Père, désormais, ne parle plus en parabole. Venu du Père, il est orienté vers le Père. Les paroles de Jésus dans le discours d’adieu rapporté par l’évangéliste s’inscrivent dans le mouvement du Prologue :

jean16_29-33
Eglise des Douze Apôtres, monastère orthodoxe de Capharnaüm, d’après une icône du monastère de ste Catherine du Sinaï

« Au commencement était le Verbe
Et le verbe était tourné vers Dieu,
Et le verbe était Dieu.
Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans lui….
 Et le Verbe est sorti du Père et il est venu dans le monde ;
Tandis qu’à présent le verbe quitte le monde et va vers le Père. » Jn 16,28

 Les disciples entrent alors dans l’intelligence de la foi dans la contemplation du Verbe de Dieu, Fils bien-aimé du Père, sorti du Père pour aller dans le monde puis quittant le monde pour aller vers le Père. Mais Jésus connaît le cœur de l’homme et avec tendresse éclaire les disciples sur leur foi fragile et ténue. « Vous me laisserez seul. Mais le Père est avec moi. » Jn 16,32

Dans l’A Dieu de Jésus à ses disciples, le don de la paix est plénitude de joie. Jésus crucifié triomphe des forces de  la mort et inaugure une Vie nouvelle en sa Résurrection, nouvelle Création.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.