Jean 17, 11b.17-26

Jésus est le parfait médiateur entre les hommes et le Père. Trait d’union entre Dieu et les hommes, il intercède pour tous les disciples d’hier et d’aujourd’hui. L’amour qu’il a reçu de son Père,la communion qu’il a vécue avec lui, l’union parfaite qu’il a vécue, sa science d’amour … il les désire pour nous et nous les donne. 

En Dieu, Père, Fils et Esprit, rien n’est reçu qui ne soit donné, tout est ouverture, partage, don …

Ainsi, par l’Esprit, Jésus nous ouvre à la capacité d’aimer Dieu parfaitement, de nous unir à lui et de nous laisser transformer en lui. « Comment cela se fait-il ? Il n’y a ni savoir, ni puissance capable de le dire ; il n’y a qu’à nous rappeler que le Fils de Dieu nous a  élevés à un état si sublime, qu’il nous a mérité la condition si haute de pouvoir être enfants de Dieu (Jn 1, 12). C’est ce que lui-même a demandé à son Père : Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m’as donnés soient avec moi, afin qu’ils voient la gloire que tu m’as donnée, c’est-à-dire qu’ils accomplissent en nous, la même œuvre que j’accomplis … » (Jean de la Croix CSA 38, 4).

Avec Jean de la Croix que nous fêtons aujourd’hui, désirons et accueillons la capacité d’aimer Dieu parfaitement qu’Il dépose lui-même en nous.

10 Puissent mes yeux Te voir,
Puisque tu es leur lumière,
Et c’est pour Toi seul que je les veux garder.

  11 Découvre-moi Ta présence,
Que la vision de Ta beauté me tue !
Qui pour l’amour est en peine
Guérir ne peut, tu le sais,
qu’en présence du visage de l’Aimé.  

12 O Fontaine cristalline,
Si dans le miroir de tes eaux argentées,
Tu me laissais voir soudain
Les yeux que sans fin je cherche
Et que je garde à l’ébauche dans mon cœur …  
24 Lorsque tu me regardais, C’est leur grâce qu’en moi tes yeux imprimaient.    
Pour ce, tu me chérissais,
Et pour ce, méritaient-ils,
Les miens, d’adorer ce qu’ils voyaient en Toi.  
25 Ne me méprise donc plus :
Si Tu m’as trouvé le teint brun, maintenant
Tu peux bien me regarder,
Puisque tu m’as regardée
Et que tu laissas en moi grâce et beauté …  

36 Mon  Ami, soyons en joie,
Et allons-nous-en nous voir en Ta beauté,
Au mont ou à la colline
Où l’eau pure vient à jaillir,
Et pénétrons plus avant dans l’épaisseur.   

Jean de la Croix : Extraits du poème du Cantique Spirituel

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.