Matthieu 17,10-13.

«  Voici que je vais envoyer Elie le prophète, avant que n’arrive mon jour grand et redoutable » ML3,23 
L’Ecriture avait annoncé le retour d’Elie , comme précurseur du grand Prophète annoncé, et qui préparerait les cœurs pour la venue du Messie. 
Les disciples quittent la montagne où Jésus leur est apparu transfiguré avec Moïse et Elie.
Elie est donc de retour … ils sont étonnés ! «  pourquoi les scribes disent-ils qu’Elie doit revenir d’abord ? »
Jean Baptiste est venu et comme Elie il est parti au désert… comme Elie, il a prêché la conversion mais qui a entendu son message, qui a prêté l’oreille à la parole de la Bonne nouvelle., ?
Au lieu de cela « ; ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. » . Jean Baptiste sera aussi le précurseur dans les souffrances, du Fils de l’Homme.
La montagne du Sinaï où Dieu conversait avec Moïse était une montagne de feu et de coup de tonnerre. Elie a fait l’expérience que la présence du Seigneur n’était pas dans le feu et l’ouragan mais dans le murmure d’un fin silence.
Les disciples ont vécu «  combien il est heureux d’être ici » au pied de cette montagne de la Transfiguration, dans la douceur d’une conversation comme entre amis.
Le jour grand et redoutable est venu où ils ont fait tout ce qu’ils ont voulu au sujet du Fils de l’homme ! Jean Baptiste est venu comme annonciateur mais ils ne l’ont pas reconnu.
Comment reconnaîtrons-nous la venue de Jésus en nous, chez nous, dans le regard d’un enfant ?

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.