Jean 5,1-16

Jésus monte pour la 2è fois à Jérusalem lors d’une fête des juifs, avec un jour de Sabbat. Une fête que Jean ne nomme pas !
En passant, il s’approche de la piscine de Bethsatha, il a rendez vous avec l’humanité malade de tous les maux. Estropiés, boiteux, aveugles…. en attente depuis si longtemps.

Piscine

Il s’adresse au paralysé gisant, sur son petit lit… depuis 38 ans. Et lui pose cette question un peu étrange : veux-tu être guéri, sauvé ?
L’homme ne répond pas directement à sa question. Qu’il veuille être guéri cela ne fait aucun doute ! Il expose son problème. Je n’ai personne pour me descendre dans ces eaux bouillonnantes…

Jésus est l’homme qui non seulement ne vient pas pour faire descendre mais élever l’humanité de la vallée de la mort des eaux … Il dit au paralysé : Lève-toi mets toi debout, porte ce qui te portait ton petit lit et marche.
Lève-toi ! Porte ! Marche !

Aussitôt il se trouve confronté avec les pharisiens , parce qu’il a relevé un paralysé le jour du Sabbat. Il n’est pas permis de guérir ce jour là !
Mais ,Jésus ne remet pas en cause la Thorah il interprète , il agit et sauve.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.