Jean 8, 21-30

Qui est-Il ? Combien de fois sans doute ne nous sommes-nous pas posé la question au fil de nos pérégrinations avec et vers Jésus ! Mieux sans doute, nous L’avons interrogé : « qui es-tu ? ». Mystère qui dépasse de loin ce que nous aurions pu entendre comme réponse. Il est vrai sans doute que l’un ou l’autre moment d’éblouissement nous a parfois fait confesser, avec feu et enthousiasme, qu’Il était et est notre lumière, la porte qui nous ouvre le paradis, le bon berger qui nous conduit, l’eau qui murmure les sources vives.

Pour entrer plus avant dans la révélation qu’Il nous fait de Lui-même, faisons souvent mémoire de ces heures de lumières et de grâces, surtout quand viennent questions qui taraudent, obscurités et même angoisses qui mettent à mal nos convictions les plus profondes. C’est l’heure de la foi nue qui vient et revient en ces temps de combats, sans autre appui qu’une espérance démesurée en l’amour fort comme la mort. Alors, oserons-nous balbutier des paroles pauvres et maladroites pour avouer nos manques de foi, nos doutes, nos blessures ? Dans leur dénuement le plus grand, elles seront encore paroles qui confirment notre alliance. Et quand viennent des heures de ténèbres plus épaisses encore, peut-être dirons-nous comme Lui: Père, je sais que tu es toujours avec moi. Entre tes mains, je remets mon esprit. Et peut-être qu’à ce moment, sa parole résonnera : « Vous saurez que Je Suis. »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.