Luc 1, 5-25

Zacharie et Elisabeth sont des justes, ils accomplissent la loi… mais la loi n’est pas féconde.

L’acte liturgique du Temple est comme suspendu. Zacharie, muré dans le silence, ne peut l’achever. Son achèvement se fera dans la naissance de Jésus. Il est fini le temps du Temple où l’homme offre des sacrifices d’encens et des holocaustes. Nous sommes maintenant dans le temps de l’Emmanuel, du Dieu avec nous.

Zacharie, membre du « personnel clérical » est parfaitement familier des choses de Dieu. Cependant, il devient incrédule et sourd aux promesses de Dieu quand celles-ci n’entrent pas dans le cadre du calendrier ou des rubriques.

Tous deux avancés en âge, Zacharie et Elisabeth sont le symbole d’un monde vieilli et stérile qui ne peut plus porter de fruit par lui-même. Jean est le dernier signe de ce monde ancien…

Dans le cas de Marie, tout est neuf et vierge pour accueillir ce qui vient. En Marie se vit l’expérience de l’irruption d’un monde nouveau, qui surgit non de la rencontre de l’homme et de la femme, mais de l’alliance de Dieu avec l’humanité.

Au moment où nous nous préparons à fêter la Nativité, serons-nous du clan des sclérosés, comme Zacharie, ou de ceux qui croient que Dieu est capable de créer un monde neuf par son amour versé au plus intime de nous-mêmes ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.