Luc 10, 38-42

« Une femme nommée Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part »

ÉCOUTER DIEU EN TOUTE CHOSE
Quand le service compliqué s’oppose à l’unique part, le multiple au un, la comparaison à la charité fraternelle… tout se délite. Le service de Marthe devient, alors, pesant au lieu d’être léger, son regard devient jugement au lieu d’être bienveillance, et sa parole blessante au lieu de rester confiant silence et satisfaction d’avoir fait le bien. 
« Le seigneur m’a envoyé », Fresque peinte Église d’Anaphora (Égypte), Photo ©CSJ, 24 janvier 2019.

Le Maître et ami est entré chez elle, mais sa récrimination et sa brouille envers sa sœur parasitent le silence et l’écoute de la Parole.

Comme c’est dommage ! Et comme cela nous ressemble si souvent accaparés nous-mêmes par nous-mêmes, notre personne, notre propre programme, nos envies, nos jalousies intimes, et tout le travail qu’il reste à faire (et il reste toujours tant à faire « des pauvres vous en aurez tous les jours… mais moi, vous ne m’aurez pas toujours ».
Le secret du cœur missionnaire, c’est qu’il est donné et toujours tourné vers la Source de sa contemplation et de son action… il n’y a qu’un seul Esprit et un seul Seigneur à écouter et sur lequel nous poser et nous reposer, et (en tout lieu et temps) agir. Il nous faut réapprendre à écouter Dieu en toute chose, agenouillés devant sa parole comme au milieu des marmites.
« Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais. Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres, tu as mis la main sur moi » (Psaume 138,1-5).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.