Luc 10,11-28

giotto-le-christ-moque
Jésus monte à Jérusalem où il recevra la royauté. Et quelle intronisation ? Il sera jugé par Pilate,recevra une couronne d’épines, fera l’objet d’ironie de la part des soldats romains,sa tunique royale sera déchirée. Jésus monte à Jérusalem, ville où peu sauront reconnaitre leur Roi. Et Jésus est lucide… Cette parabole pourrait nous terrifier !

Il monte à Jérusalem et connait les refus des scribes, des pharisiens, des autorités juives. Jésus, serait-il cet Humain (Humain est le mot grec utilisé et non homme) qui se rend dans un pays lointain pour y recevoir la royauté ?

Cet Humain confie un bien à ses serviteurs. Or Jésus, le Fils de Dieu, vrai Dieu, vrai homme, est Humain. Il n’a cessé de transmettre, de déposer en chacun cette Parole de vie pour la faire fructifier. Il fut écouté mais aussi rejeté. Certains ont creusé, travaillé, fait murir ce qui leur avait été donné. Ils y ont trouvé du plaisir tels les disciples revenus pleins de joie au retour de mission. En entrant dans cette dynamique, la Parole s’est enrichie, la terre intérieure de chacun s’est épanouie : les hommes sont devenus plus Humains. D’autres ont eu peur de l’audace de Jésus, peur de cet étranger, peur de ce fils de charpentier. « Il est venu chez les siens mais ils ne l’ont pas accueilli ». Ils sont restés sur leur regard premier : « Tu es un homme dur ».

Quel serviteur désirons-nous être ?

Un commentaire

  1. Merci Marie d’orienter mon regard vers Jésus, Fils de Dieu, Fils de l’Homme qui monte à Jérusalem pour me dire le visage de l’Humain à l’image de Dieu. Visage de pardon et d’amour jusqu’à en mourir.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.