Luc 11,14-23

Voici un homme muet… sa guérison est très brève. Nous ne l’entendons pas parler ! Aucune parole ne sort de sa bouche. Son silence engendre pourtant des paroles diversifiées et des oppositions vis-à-vis de Jésus.
Admiration, accusation, mise à l’épreuve… tout bouge dans ce texte.
Face à cette instabilité, face à ces regards opposés et malveillants et face à cet esprit de division, Jésus insiste sur le « avec moi » : « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi; Celui qui ne rassemble pas avec moi disperse » (v. 23). Tout pouvoir est donné « du haut », fruit d’une communion avec le Père et gage d’une unité indivisible.
Sa réponse nous met devant un appel décisif : choisissons-nous le « avec moi » ou le « contre moi » ? L’unité ou la dispersion ? La Vie ou la mort ? Les armes de Dieu ou les armes de ce monde ?
C’est le pouvoir d’un « demeurer » qui se laisse interpeller, habiter par le Signe de Dieu. C’est une traversée pascale qui englobe tout notre être dans son unité si nous consentons et répondons à la Parole qui traverse et guérit notre mutisme.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.