Luc 11, 29-32

« Cette génération est une génération mauvaise » (v29). Quel jugement ! En quoi cette génération est-elle mauvaise ? Que nous dit l’allusion à Jonas et à la Reine du Midi ?

© Sr Valérie, CSJ, Bruxelles

Jonas fut également affronté à une génération mauvaise : « Va à Ninive, la grande ville, et annonce-leur que leur méchanceté est montée jusqu’à moi (Jon 1,2). Il faut trois jours pour traverser Ninive. Jonas traverse la ville comme Jésus passe au milieu des hommes (Lc 4, 30). Mais là où Jonas annonce la destruction (Jon 3,4), Jésus annonce la délivrance (Lc 4, 18-21). A la surprise même de Jonas, les Ninivites se convertissent ce que Jésus souligne (v32).
Poussés par la Parole de Dieu, les Ninivites ont été retourné. Poussée par la curiosité, la reine du Midi est venue vers Salomon : « Ce que j’ai entendu dire de toi est ta sagesse dans mon pays était donc vrai ! Je n’ai pas voulu croire ce qu’on me disait avant de venir et de voir de mes yeux, mais vraiment on ne m’en avait pas appris la moitié » (1 R 10,7).
Les contemporains de Jésus ne sont pas mauvais en soi, mais du fait de leur surdité qui entraine leur aveuglement, ils sont empêchés de reconnaitre qu’il y là plus que Salomon (v31) et plus que Jonas (v32).
Seigneur, éveille chaque matin mon oreille pour que j’écoute comme un disciple (Is 50,4).
Seigneur, décille mes yeux comme ceux d’Agar au désert (Gn 21,19), afin que ta lumière m’illumine (Lc 11 33-36).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.