Luc 11,1-4

Que ta volonté soit faite !

© Sœur Esther, CSJ
© Sœur Esther, CSJ

Dans l’incertitude et les malheurs de notre temps, comment donner de l’espace en nous à plus que nos peurs ?
Comment choisir la vie et la bénédiction contre la mort et la malédiction ?
Parier sur l’unique désir de Dieu : que nul ne perde pied dans les négations de la vie.
Rester reliés à la racine qui nous insuffle la vie !
Pour que soit préservé, en nous et en tous, l’élan de choisir et d’aimer la vie, même dans la traversée de ce qui fait mal !
Pour passer, avec le Christ, de la peur vers une confiance qui sait de cœur que « l’amour est fort comme la mort » !
Et demeurer dans ce passage…
Ce choix d’un vouloir accordé au Dieu qui veut, inlassablement, faire alliance et donner vie, c’est le choix de la voie d’enfance : « Que l’homme tienne », en nous, dans la longueur des jours, « ce que l’enfant a promis » (Holderlin).

Un commentaire

  1. « Que l’homme tienne », en nous, dans la longueur des jours, « ce que l’enfant a promis », et qu’ainsi qu’il renouvelle inlassablement la promesse, seule parole vraie qui respecte nos failles et notre être toujours à venir…

    Merci Fred pour ton commentaire ….

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.