Luc 16, 1-8

00e_48
Illustration pour le site Par la Parole © CSJ 2015.

« Un maître partage ses richesses »

Il nous est difficile de comprendre le sens de cette étrange parabole qui loue l’habileté d’un gérant malhonnête et opportuniste. Et il est d’autant plus déroutant de voir Jésus encourager ce que la moral et les commandements réprouvent : le vol et les pots-de-vin.
Difficile … certes, sauf si nous identifions Dieu à l’homme riche et sa (ses) créature (s) au gérant. Cette comparaison éclaire une interprétation possible, le texte ne traite plus d’une obscure entourloupe à justifier, mais de la dépendance ontologique de tout homme à son Créateur et Sauveur, le seul Maître et Propriétaire pouvant partager ses richesses.
« L’homme dans son luxe ne comprend pas » (Ps 48,21).
Quoique nous fassions (de bien ou de mal) il ne s’agit que d’une gérance dont tout succès et toute estime des autres hommes ressemblerait à un détournement de la grâce — pour ne pas dire à un vol du don généreux de Dieu pour nous.
Et si cette parabole nous invitait à ce que nous prenions conscience de notre présence à nous-même, aux autres, à notre maison commune pour revisiter notre pauvreté originaire pour devenir non pas des gérants malhonnêtes et habiles mais de véritables serviteurs de la grâce et de la miséricorde, ces fils de la lumière (v.8), non pour nous faire aimer, mais faire aimer Dieu  « en qui nous avons tout reçu ».
« Prenez garde à ceux qui veulent faire de vous leur proie par une philosophie vide et trompeuse, fondée sur la tradition des hommes, sur les forces qui régissent le monde, et non pas sur le Christ. Car en lui, dans son propre corps, habite toute la plénitude de la divinité. En lui, vous êtes pleinement comblés, car il domine toutes les Puissances de l’univers. » (Col 2,8-10).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.