Luc 20,27-40.

Depuis son entrée dans le Temple ( chap 19-45) Jésus voit arriver à lui les autorités religieuses avec leurs questions énigmatiques.

Sur l’autorité de Jésus, l’impôt à César et aujourd’hui un cas absurde et un peu irréel si l’on s’arrête au fait énoncé.
Mais Jésus ne se laisse pas piéger. Le fait de la résurrection démontrée par les Sadducéens n’est qu’une reproduction de la vie présente. Les gens se marient et la continuité du nom se prolonge dans la naissance des enfants.
Pour Jésus et comme à son habitude ,il reprend une parole de l’Ecriture Ex:3,6 pour affirmer et en même temps démolir leur cas d’école.
Dieu n’est pas le Dieu des morts mais des vivants. » » car tous vivent par lui ».
Et la vie éternelle reste cette énigme et ce « comment » pour chacun de nous.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.