Luc 5, 17-26

luc5_17-26D’où surgira le dynamisme de vie ?

La Loi, imposante, se tient en face de la Vie, Jésus, à qui la puissance  de Dieu fait opérer des guérisons.  Des gens, portent un homme paralysé, à la force du poignet et de leur amitié, et aussi à la  force de leur foi. Lui, il se laisse faire, totalement dépendant … Il a besoin d’eux. D’où surgira le dynamisme de vie ? Du mur rigide de la Loi ou de la rencontre humaine ?

Ces gens, qui portent l’homme paralysé font leur le mouvement même du Verbe fait chair : ils prennent le risque de le descendre des hauteurs jusque dans les profondeurs, là où se tient Jésus, comme enfoui dans la pâte humaine de la foule qui le serre. Et là, au plus bas, dans le lieu où Dieu demeure, cet homme abandonné, mystérieusement « appuyé et pourtant sans appui », rencontre la miséricorde infinie du Seigneur et son pardon sans mesure.

Il fallait qu’il se laisse descendre, comme dans un tombeau, pour se laisser  toucher par le Verbe et recevoir de lui le pardon et la vie.

Il est venu, il vient encore, Celui qui s’abaisse jusqu’à nous pour nous faire « passer des ténèbres à son admirable lumière ». Aurons-nous le courage et l’audace de descendre au plus profond de notre chair, au plus profond des ténèbres de notre humanité personnelle et commune pour qu’Il puisse nous toucher, car c’est pour cela qu’Il est venu !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.