Luc 7, 31-35

00c_42Absence de réactions, réactions décalées, approche inadaptées…le constat de Jésus sur ses contemporains est lourd !
Il les décrit comme insensibles à ce qui est vécu : .insensibles à la joie et la douceur de la musique (« nous avons joué/vous n’avez pas dansé), insensibles à la peine (« nous avons chanté des lamentations, vous n’avez pas pleuré »)…
Mais plus grave encore, Jésus s’étonne du manque de discernement de ses contemporains. Ils ont vu Jean Baptiste, mais leur conclusion a été « à côté de la plaque ». Et il n’ont pas su faire mieux pour qualifier Jésus. Leur discernement est erroné, ou trop rapide : il est décalé!

Juste avant ce passage,Jean Baptiste est en prison et ses disciples viennent demander à Jésus s’il est le Messie ( (Luc 7, 19). Alors Jésus les invite à « raconter à Jean » ce qu’ils ont vu.
« Ils ont des yeux, mais ne voient pas, des oreilles mais n’entendent pas »  (Jérémie 5, 21): Jésus vient réveiller, éveiller à une parole ajustée à ce que nous voyons. Puisque nous sommes « enfants de la Sagesse », cela nous est donné du Père : « L’oreille qui entend, l’œil qui voit, l’un et l’autre le Seigneur les a faits » (Proverbes 20,12). Éduquons notre regard !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.